Debout de bonne heure

Ce matin 7h : absence de grasse mat’, debout les bambins, chaussez les baskets ! On est parti les enfants sous le bras, pour 3h de balade, visiter (pour 3€/ adulte et 1€/enfant) la Réserve Naturelle de l’étang du Cousseau avec un guide de la SEPANSO contacté hier. Thème de la journée, « sur les traces de la loutre », en avant pour une balade de 7.5 km ! On a trouvé cette proposition de balade sur le site de la SEPANSO et confirmé notre participation à l’office de tourisme.

8h30, la voiture garée au Lieu dit Marmande, et le chemin jusqu’au lieu de RDV parcouru avec les enfants dans le porte bébé dorsal, on arrive sur place avec le guide Yann. On traverse la forêt de pins et arbousiers encore mouillés par la rosée du matin, ça sent bon, le ciel bleu annonce encore une chaude journée, j’ai bien fait de prendre les gourdes et la crème solaire.

Dix minutes plus tard, Suzy a les lacets défaits, on en profite pour sortir les barres de céréales et s’asseoir un peu sur un banc au milieu de la forêt, le guide nous explique le programme. On attrape les jumelles pour observer le milan noir qui nous survole. Ou bien est-ce un busard des roseaux ? Yann nous explique comment les distinguer en vol.

Un peu plus tard, ce sont les dunes anciennes que nous foulons de nos pas, l’histoire de la région nous est richement racontée par Yann, le guide naturaliste, les enfants sont impatients de voir des « zanimaux » mais patience,  il en faut aussi pour les grands.

Mais à qui appartient cette empreinte ?

9h 30, enfin on arrive au point de vue sur l’étang ! C’est magnifique, le bleu du ciel qui se reflète sur l’eau, nous sommes aux anges ! Autour de nous : personne, le calme et le chant des oiseaux ça valait le coup de se lever si tôt pour découvrir la nature à son réveil dans ce petit écrin préservé de toute pression humaine.

« Les enfants regardez », Yann nous montre la première trace laissée dans le sable des rives de l’étang, « entre les roseaux, une autre, puis encore là ! » Et ici s’exclame Suzy, « et non c’est celle d’un renard, un peu d’entraînement et elle ne s’y fera plus prendre. »

Découverte des Limicoles

10h30, mais qui sont ces petits oiseaux déroulant leurs occupations sur la grève ? Des limicoles, c’est fascinant d’observer ces oiseaux des marais invisibles à l’œil lorsqu’ils sont à terre mais dont le chant et les parades nuptiales sont loin de passer inaperçus.

Le cadre exceptionnel tout autour de nous donne la sensation d’être des privilégiés, spectateurs de la vie sauvage des marais.

11h un détour pour voir les vaches marines et on rentre !

Des vaches marines ? « Elles savent nager » demande mon fils Louis. Ces vaches font parties du paysage depuis des siècles et vivaient librement sur le littoral à l’état sauvage. Aujourd’hui elles ont été réintroduites dans la Réserve. Elles sont nécessaires à la gestion des milieux en broutant les jeunes pousses de ligneux, protégeant les marais de l’envahissement des pins.

Maintenant les enfants savent distinguer les traces de loutre des traces de renard ! Même si la probabilité d’en croiser à Paris est nulle, ça fera une belle histoire à raconter à leur grand-mère qui les garde la semaine prochaine. Et attendant, quel beau souvenir en famille d’assister à l’éveil de la nature aux chants des oiseaux lorsque la Réserve semble nous appartenir à nous seuls.

Allez, go au marché de Lacanau pour acheter de quoi manger à midi, les petits ont faim, le grand air ça creuse !