J'ai rencontré pour vous Sébastien Rideau, créateur de méduses

C’est par une matinée très ensoleillée que j’ai eu la chance de rencontrer Sébastien, un artiste fascinant installé depuis deux ans au vieux port du Verdon. En plein travail, dans sa cabane n°80 déjà baignée de lumière, ce Soulacais de naissance m’a chaleureusement accueilli au sein de ce petit paradis pour lequel il a tout quitté en 2015.

Ancien peintre automobile à Bordeaux, c’est grâce à un ami qu’il a entendu parler de ce « tas de planches au fond des marais » qui se libérait grâce au départ à la retraite du dernier pêcheur du petit port. Aujourd’hui le « ras d’eau » à gardé son esprit d’antan mais se peuple de créatures colorées et inattendues : les méduses ! 

 

 

Alors vous me direz sans doute que les méduses ne courent pas les marais et je vois d’ici la question : pourquoi diable des méduses ?

 

Déjà fasciné par les arts plastiques, et fin connaisseur d’histoire de l’art, Sébastien a eu un véritable déclic au détour d’une brocante. Qui aurait cru qu’un abat jour de lampe en verre puisse donner naissance à de si belles créations! 

Les premiers essais, en Plexiglas et laine de verre, ont tout de suite séduit ses proches alors Sebastien s’est lancé dans cette lumineuse aventure. Les « idées folles » de cet enfant du pays ont également eu un franc succès auprès des anciens du port qui l'ont accueilli à bras ouverts.

Cet esprit village c’est d’ailleurs ce qui fait toute la différence pour Sébastien !  Certes les hivers sont longs, et comme il le dit si bien « on y voit plus de hérons et d’aigrettes que d’humains et il faut aimer regarder la pluie » mais l’endroit est tellement inspirant … A quelques minutes de vélo, Sébastien aime trouver l’inspiration sur la plage Saint Nicolas, au Phare de Grave ou lors d’une balade en yole à la sortie de l’estuaire. 

Dans ces paysages à tomber à la renverse c’est la nature qui fait éclore ses idées. Mais attention jamais rien de vivant n’est utilisé ! Au contraire Sébastien aimerait que son travail ait une résonance ludique et préventive notamment auprès des plus jeunes lorsqu’ils sont de passage dans son atelier. Ses méduses ont en effet un réel succès auprès des enfants et sont l’occasion pour l’artiste de sensibiliser les visiteurs.

"Pour voir de vraies méduses bien vivantes il ne coûte rien d’aller à la plage avec un sac pour ramasser ce qui ne devrait pas s’y trouver."

 

Le tourisme intelligent voilà ce qu’il aimerait voir au Verdon comme ailleurs. Sebastien a d'ailleurs en tête des ateliers de sensibilisation et de création. Protéger et faire vivre son environnement voilà ce qui l’anime ! 

Grâce à son site internet en cours de création par les étudiants du digital campus de Bordeaux et à de nombreuses participations à des concours Sébastien espère également franchir les frontières du médoc. 

Si vous cherchez une rencontre pleine de surprises et d’authenticité franchissez vite la porte de cette cabane aux allures de cabinet de curiosité !

Rendez-vous en mai sur la toile, les 29 juillet et 6 août pour « Les arts au soleil », les 16 juillet et 20 août pour les fêtes du Port aux huitres ou lors de vos balades dès maintenant.