Aujourd’hui, c’est le grand jour : direction le Parc de l’Aventure, à Vendays-Montalivet, pour découvrir son parcours d'accrobranche. N’étant pas très à l’aise en hauteur, je suis partagée entre l’anxiété et l’excitation. Cette expérience sera l’occasion de réveiller la vraie aventurière qui sommeille en moi ! Tentés par l'expérience ? Suivez le guide, je vous emmène avec moi dans cette aventure et vous dévoile les coulisses de l'accrobranche. 

Des parcours pour tous les âges

Le parcours accrobranche du Parc de l’Aventure est situé dans une une belle pinède, au coeur de Vendays-Montalivet. Accessible dès le plus jeune âge, vous y trouverez 5 voies pour les ados et adultes, un parcours junior pour les grimpeurs dès 5 ans et le tracé mini accrobranche pour les bouts de choux dès 2 ans.

Au programme :
  • 60 jeux d’adresse à la difficulté et à la hauteur progressives
  • passerelles et ponts de singes
  • 6 tyroliennes, dont deux géantes de 300m
  • 1 double saut de tarzan,
Ca promet. Pour le plus long parcours, il faut compter environs deux heures dans les arbres... Frissons garantis, c'est parti ! 

Entrainement et sécurité

Avant de commencer, il faut se rendre au point "équipement" afin d’enfiler les baudriers et s’équiper d’un harnais au niveau de chaque jambe jusqu’à la ceinture. Ces derniers sont nécessaires pour assurer notre sécurité tout au long du parcours. Ensuite, un membre de l’équipe nous explique les consignes de sécurité et les gestes à adopter. Enfin, il faut réaliser un parcours test, en guise d’échauffement. Là c'est très facile et surtout situé près du sol.
Après ce petit briefing de sécurité, c’est le moment de se lancer et de partir en autonomie dans les arbres. Mais pour tout comprendre quand vous y serez voici un petit point de vocabulaire :
  • Baudrier : équipement composé de sangles qui enserrent le bassin et permettant de s’attacher aux cordages.
  • Mousqueton : anneaux de métal utilisés comme connecteurs tout au long du parcours.
  • Ligne de vie : câble tendu où est fixé un mousqueton relié par une corde au baudrier.

Prenons de la hauteur

Sur les ateliers 1 et 2, je suis en confiance, ce n’est pas encore très haut et le parcours est relativement simple. Grâce au système d’attache en ligne de vie continue on se sent en sécurité. Chaque plateforme dispose d’une pancarte indiquant la position à adopter et le niveau de difficulté de l’attraction, très pratique pour se repérer.
Je me prends au jeu facilement et avec beaucoup de plaisir…Je grimpe dans les filets, joue aux équilibristes en montant sur les câbles de  funambules et me faufile dans les tunnels en bois. De plates-formes en plates-formes, je découvre les joies de l’accrobranche et des nombreux défis s’offrent à moi : trouver un point d’équilibre sur les câbles doubles latéraux par l’alternance de chaque pied,  marcher sur des passerelles en pont de singes ou encore, traverser une lignée de rondins suspendus…

Bref, pas le temps de s’ennuyer ici !
Le site 3, relève d’un tout autre niveau ! C’est plus haut et les obstacles deviennent de plus en plus difficiles. Le début du parcours me donne un aperçu de ce qui m’attend : il faut monter une grande tour menant à une tyrolienne. J’arrive enfin au sommet, je regarde en bas, c’est haut quand même !
Allez, il faut se lancer, j’attache bien mon harnais et me voilà glissant jusqu’à la plateforme suivante. La suite du parcours est varié : ponts en filets, planches et poutres longitudinales suspendues…

On continue à grimper !
J’avance d’arbres en arbres et me voilà devant le fameux double saut de tarzan, attraction mythique du parc. Celle-ci se distingue de la tyrolienne et prend la forme d’un saut dans le vide grâce à une liane qui nous propulse dans un filet de sécurité. Difficile de se lancer mais si l’on veut sauter en même temps qu’un ami, c’est possible  ! Une belle occasion de garder un souvenir mémorable en commun.
Et si l’on ne veut pas faire le saut de tarzan, pas de problème, il existe une autre alternative permettant de prendre une tyrolienne.
Le doute s’empare de moi, est ce que je me lance ? Allez, ce n’est pas tous les jours qu’on peut se prendre pour le heros de la jungle. J’attrape la liane, je m’attache bien, je m’accroupi et hop c’est parti ! Je n’ai pas pu m’empêcher de crier…
Les sensations étaient au rendez-vous et j’ai adoré. Je me souviendrais de ce saut épique et n’hésiterai pas une seule seconde pour le refaire.

Le grand final, la tyrolienne géante

Je l’avais repéré dès mon arrivée au parc, il faut dire qu'elle ne passe pas inaperçue… Je monte dans la grande tour qui permet d’y accéder et au fur et à mesure de mon avancement, la pression commence à monter. Quand j’arrive au sommet, je ne veux pas regarder en bas, je m’attache et ne réfléchie pas une seule seconde. Je saute. Quelle sensation, j’ai l’impression de voler ! Cette tyrolienne géante était géniale et boucle cette aventure à merveille !

Ce périple accrobranche valait vraiment le détour et l’adrénaline était au rendez-vous. Une belle occasion de partager des moments de rigolades entre amis ou en famille.