Venez, suivez-moi, je vous emmène au creux de la fournaise, dans un monde qui grouille de petites mains. Ce monde-là, c’est celui de bénévole au sein de l’association du Marathon des Châteaux du Médoc, le plus long du monde ! De ses origines en passant par notre rencontre et son organisation, découvrez les dessous d’un évènement hors norme et de cette édition 2018. Prêts ? Partez !

L’origine du Marathon du Médoc

L’idée a germé en 1984 dans la tête de 6 amis dont 4 médecins. Leur but initial était de retrouver dans la pratique sportive une certaine notion de fête… Voilà comment le Marathon du Médoc a vu le jour en septembre 1985 conjointement créé avec la Commanderie du Bontemps. Il est depuis devenu une institution avec à son compteur 8 500 participants depuis de nombreuses années maintenant.

Le « Médoc » comme disent les coureurs, il faut le faire au moins une fois dans sa vie… C’est un événement sportif, festif, convivial et atypique, puisque le circuit traverse les vignobles et les châteaux prestigieux des appellations Pauillac, Saint-Julien, Saint-Estèphe, Médoc et Haut-Médoc. Ayant pour départ et arrivée la ville de Pauillac, il est défini comme étant « le plus long au monde », ce n’est pas pour rien !

42,195 km de plaisirs

Du départ à l’arrivée, tout est prévu pour vous faire passer une belle journée ! Dès le 1er kilomètre des viennoiseries vous sont offertes. Un ravitaillement d’huîtres permet ensuite de se faire une petite entrée. Le stand de l’entrecôte vous fera passer au plat, et au 41ème kilomètre, une petite glace vous sera proposée pour digérer le tout, sans oublier les fameuses dégustations de vin tout au long du parcours, une vingtaine au total ! A cela ajoutez un parcours rythmé par une cinquantaine d’orchestres accompagnant les coureurs en musique… Si en plus le tout se fait sous un beau soleil, vous avez là les ingrédients d’un Médoc réussi.

Cette course possède une autre qualité et pas des moindres, celle de mixer les populations. Tous égaux dans l’effort et dans le plaisir, hommes et femmes de près de 80 nationalités différentes, se retrouvent, heureux de courir, de rire et de goûter aux nectars si subtils. Même les vips s’y intéressent !!! Il y a quelques années, Alain Prost faisait son 1er marathon, et il y a 2 ans c’est Pippa Middleton qui découvrait cette belle fête, sans parler d’Antoine De Caunes qui en 2017 repartira avec de belles images pour sa nouvelle émission !

Comment je suis devenue bénévole ?

Outre le fait que j’adorais encourager et regarder passer cette multitude de coureurs déguisés ce fameux 1er samedi du mois de septembre depuis ma cour d’école avec mes copains de classe, j’ai fait mes premiers pas en tant que bénévoles vers l’âge de 8-10 ans ! C’est donc très jeune que j’ai commencé, au ravitaillement de mon village, à distribuer de l’eau et des éponges aux marathoniens. Puis, en grandissant, j’ai souhaité développer mon goût pour le commerce en travaillant à la boutique. J’ai également tenu pendant 2 ans « Les Grapillons » :  la garderie pour les enfants des marathoniens.

Et depuis maintenant 5 ans, je compose avec mon acolyte Mitch un duo d’enfer ! Nous sommes au « pôle animations », c’est-à-dire que nous mettons en place le spectacle aérien de départ et nous programmons tous les groupes musicaux sur le parcours. Mais ce n’est pas tout, le Marathon du Médoc c’est 3 jours de fête, il y a les soirées d’avant à animer et la fameuse soirée festive, d’après marathon, où grand spectacle et feu d’artifice sont de mise. Et pour finir la balade de récupération du dimanche qui elle aussi à son lot de réjouissances...

Être bénévole c’est tout d’abord un état d’esprit, mais dans cette association-là, c’est plus que ça… Voilà 7 ans maintenant que j’ai rejoins l’association en tant que membre officielle et active, mais cela fait 30 ans que les membres de la première heure me connaissent. Mes parents s’investissent depuis 30 ans cette année, il était normal que la génération suivante prenne place… Notre « Médoc », c’est, vous l’aurez compris, l’histoire d’une grande famille de copains…

La 34ème édition du marathon

Placée sous le signe de la Fête Foraine ce deuxième week-end de septembre s'organisera autour d'un programme riche, étalé sur 3 jours.

Le vendredi 7 septembre  

Toute la journée, les futurs marathoniens viennent récupérer leur Graal : leur dossard !  L’occasion de découvrir les différents partenaires de l’épreuve sur le Village Expo et les courses amies du Marathon du Médoc. A la fin de la journée, 2 soirées mythiques sur le thème « féculents » sont organisées :
  • la soirée Pâtes à Caisses, festive et décontractée, à Saint-Estèphe
  • la soirée Mille Pâtes, dans une ambiance plus chic, au Château Marquis de Terme à Margaux-Cantenac.

Le samedi 8 septembre

Départ de la 34ème édition !
« Approchez, approchez !!! La grande fête foraine du Marathon du Médoc va donner son coup de d’envoi à 9h30 précise sur les Quais de Pauillac ! Prenez place sur le grand huit, attachez vos ceintures et c’est parti pour pour 42,195 km de parcours animés !!! »
Comme chaque année, un grand spectacle aérien sera présenté aux marathoniens sur la ligne de départ, alors levez les yeux et admirez le ciel… Puis, tout au long de la journée, en attendant le retour des coureurs, des animations auront lieux sur les quais, vers 16h la remise des prix sera l’occasion de rencontrer les vainqueurs de l’édition 2018 ainsi que de connaître le thème de la 35ème édition… Mais la fête ne s’arrête pas là ! Le soir, un spectacle gratuit est proposé : Le Manège à Tubes, suivi d’un spectacle pyrotechnique au large de l’estuaire. De quoi passer une agréable soirée !

Le dimanche 9 septembre

C’est la balade de récupération, ouverte à tous, organisée dans le vignoble de l’appellation Margaux. De nombreux marathoniens et accompagnateurs s’y donnent rendez-vous au son de nombreux orchestres, afin de s’émerveiller une nouvelle fois des paysages médocains… Le temps d’une balade d’environ 10 kms ponctuée elle aussi de quelques dégustations…
 
Voilà ce qu’est le Marathon du Médoc à mes yeux… Par cet article je voulais que vous découvriez ma passion pour cet événement ! Qui sait, si vous avez en vous la fibre d’un bénévole ou même d’un marathonien, nous nous retrouverons certainement ce week-end ou lors des nombreuses prochaines éditions !