Carrelet vertical
Nauragliss Picture Mathieu Réveillas

Jau-Dignac-et-Loirac

Le cadre idéal pour une escapade au bord de l'estuaire Voir toutes les communes

Avec son charme d'antan, la commune de Jau-Dignac-et-Loirac vous transportera à travers champs et vignes, pour vous faire découvrir un patrimoine riche, composé de châteaux, de vignobles, de petits ports, d'un phare et de dizaines de carrelets. Évadez-vous dans un environnement estuarien pour des moments de tranquillité, hors des sentiers battus.

Voir plus

Jau-Dignac-et-Loirac

Jau-Dignac-et-Loirac en Live

3 noms pour une commune ?

Ce village proche de l’estuaire et des petits ports est né de la fusion de trois paroisses : St Pierre de Jau, St Pierre de Dignac et St Romain de Loyrac. Dès 1791, les trois anciennes paroisses ne font qu’une seule commune : « Jau-Dignac-et-Loirac » mais les cloches des 3 chapelles continuèrent de sonner séparément jusqu’en 1852 pour annoncer les événements en fonction de quelle ex-paroisse était concernée. Petit clin d’œil historique : ce sont les cloches de Jau-Dignac-et-Loirac qui ont sonné dans le Médoc à la fin de la dernière Guerre Mondiale.

Carrelet Jau-Dignac-et-Loirac - © Médoc Atlantique (6)

La phare de Richard

Petit havre de paix

Ce village proche de l’estuaire et des petits ports est né de la fusion de trois paroisses : St Pierre de Jau, St Pierre de Dignac et St Romain de Loyrac. Dès 1791, les trois anciennes paroisses ne font qu’une seule commune : « Jau-Dignac-et-Loirac » mais les cloches des 3 chapelles continuèrent de sonner séparément jusqu’en 1852 pour annoncer les événements en fonction de quelle ex-paroisse était concernée. Petit clin d’œil historique : ce sont les cloches de Jau-Dignac-et-Loirac qui ont sonné dans le Médoc à la fin de la dernière Guerre Mondiale.

Phare de Richard
Phare de Richard - © Médoc Atlantique (3)
Nathalie DESSEIN
Nathalie

Le saviez-vous ? Ces cabanes de pêche sur pilotis doivent leur nom au grand filet de pêche « carrelet », descendu et remonté de l'eau horizontalement à l’aide d’une poulie.

Site archéologique de "La chapelle Saint-Simeon"

Découvert lors de travaux agricoles en 2000 est mis en valeur depuis 2016. Il est accessible et visible, par le biais d’une maquette grandeur nature, qui matérialise les vestiges archéologiques d’un temple gallo-romain, d’une église funéraire et de la Chapelle Saint Siméon. Une passerelle est aménagée et permet une vue en surplomb du site.

Partager

Séduit ? Partagez cette pépite #oceanesque avec votre communauté !

Demande d'informations

Tenté ? Contactez le prestataire directement !

Matomo