Retour
Etang de Cousseau - © David Remazeilles (9)
OT Médoc Atlantique
Etang de Cousseau - © David Remazeilles (9)
OT Médoc Atlantique
Distance : 7,5 km
Durée : 3h
Indic Overlay Map
photo-general-3
photo-6-parc-a-velo
Belvedere-Etang-de-Cousseau-----David-Remazeilles--1--2
Etang-de-Cousseau-----David-Remazeilles--9--2
Etang-de-Cousseau-----David-Remazeilles--10--2
Boucle

Le sentier de la Réserve Naturelle de l’étang de Cousseau

A la découverte des secrets d’une nature préservée, les balades de la Réserve du Cousseau s’offrent à vous pour en prendre plein les mirettes et vous feront vite oublier la marche pour y accéder !

Partez à la découverte de ce sanctuaire de nature dont l'éloignement à la civilisation en fait sa richesse. En effet pour venir arpenter le sentier de la Réserve il ne faut pas avoir peur de remonter le temps et de se risquer à traverser sa diversité de milieux. Passant de la dune boisée aux marais, les découvertes seront au RDV!

Vous pouvez observer sa flore dont la molinie, jolie graminée, est l’une de ses représentantes : regardez, un beau papillon posé dessus est probablement un fadet des laîches... Au détour d'un chemin: sa faune ! En attendant d'en voir une pointer son museau, suivez les traces fraîchement laissées dans le sable par les loutres. En levant les yeux, le rapace que vous observez est sans doute un milan noir, un balbuzard pêcheur ou si vous êtes encore plus chanceux, un circaète Jean-le-blanc à la recherche de reptiles dont il se nourrit. En tournant le regard vers l'étang, c'est surement une sarcelle d'été ou un canard colvert dont vous voyez se détacher la couleur contrastant avec le bleu intense de l'étang.

Si vous venez un hiver, c'est encore plus d'espèces qui s'offriront à votre observation.


Pour vous y rendre?
Depuis Lacanau-Ville, juste avant Lacanau-Océan, tourner à droite au rond-point en direction de Carcans-Maubuisson, par la D6E1. Depuis Carcans, juste après Maubuisson, tourner à gauche en direction de Lacanau-Océan, par la D6E1. Sur cette route est indiqué le parking de la réserve naturelle, au lieu-dit Marmande. Le sentier de promenade (1,5 kilomètre de long) effectue une boucle le long de l’étang et dans la forêt, avec un panorama depuis la plate-forme d’observation. Des pistes cyclables permettent de rejoindre les parkings à vélos de Règue Verte, ou de Lesperon, près de la boucle de promenade.

Comme dans toute Réserve Naturelle, discrétion et patience sont de rigueur pour espérer en déceler tous ces mystères! La richesse de ces lieux est également à respecter, en effet tout autre moyen de locomotion que le vélo est interdit. Les chiens sont tolérés, mais seulement si tenus en laisse. Finalement, camping, feu, cueillette ou introduction d’espèces sont interdits.
En été, pensez à vous munir de chapeau ou casquette, à emporter de l’eau en quantité suffisante car la chaleur peut y être forte ainsi qu'une lotion anti-moustiques, et un antivol pour votre vélo.
Maintenant que vous êtes parés, c'est parti!

Détails de la balade

  • Le départ de la balade est signalé par un panneau explicatif. Suivez la piste au milieu des pins et des arbousiers. Attention la piste est partagée avec les vélos. Poursuivez tout droit sur le chemin d’accès. Continuez tout droit en direction du “Circuit Etang de Cousseau”. Vous arrivez au carrefour de Cousseau. Suivez le sentier gravillonné vers « Etang de Cousseau »
  • Le parcours serpente au milieu de la forêt. Vous atteignez l’entrée de Lesperon, disposant d’un parc à vélos. La boucle du sentier d’interprétation débute ici. Un panneau vous présente l’ensemble du parcours. Vous découvrez les premières bornes de bois illustrées.
  • Vous évoluez sur des dunes anciennes boisées d’arbousiers, de Chênes verts… Au bas de la dune, tournez à droite. Montez en direction du point de vue de l’étang de Cousseau. Continuez à droite à la patte d'oie, pour le petit détour à la tour d'observation.
  • Revenez sur vos pas. Suivez le chemin qui redescend vers les rives de l’étang. Vous atteignez la clairière, bordée de roseaux . Traversez-la pour continuer vers la droite à l’entrée de Règue-Verte ou à gauche pour rejoindre la dune de Lesperon. Prenez le temps pour monter dans la tour et observer la vue sur l’Etang.
  • Depuis Règue-Verte, partez à gauche pour vous engager sur le chemin du retour jalonné de panneaux indiquant le parking de Marmande (parking d’accès de la Réserve Naturelle) .
Vous allez adorer
  • Le calme du lieu
  • le belvédère qui offre une vue imprenable

Points d‘intérêts

  • La Réserve Naturelle de l’étang de Cousseau
    La Réserve Naturelle de l’étang de Cousseau

    La Réserve Naturelle de l’étang de Cousseau est un site classé depuis 1976. D’une surface de 830 ha, elle présente des entités paysagères typiques des Landes de Gascogne : pinède, dunes anciennes, barins (nom gascon local pour désigner une zone intradunaire humide, spécifique des dunes anciennes, recelant une biodiversité exceptionnelle), étangs et marais. Sa gestion est assurée par la SEPANSO, une fédération régionale d’associations de protection de la nature et de l’environnement. Il est possible de visiter la réserve librement ou dans le cadre de visites guidées classiques ou thématiques (sur les traces de la Loutre, observation de la Grue cendrée, histoire et rôle des vaches Marines etc.).

  • La vache Marine Landaise
    La vache Marine Landaise

    Pendant plusieurs siècles, des petites vaches sauvages ont vécu librement sur notre littoral. Race locale, d’origine très ancienne, elles transhumaient librement en fonction des saisons, entre les zones humides situées à l’intérieur des terres et le cordon dunaire. Réintroduites sur la Réserve en 1990, elles font l’objet aujourd’hui d’un programme de conservation spécifique. L’été, le bétail se déplace dans le marais et broute les jeunes pousses de Bouleaux, Molinies et Bourdaines. L’hiver, il pâture dans les barins. Ainsi, les vaches deviennent les alliées de la restauration du marais en freinant la végétation envahissante.

  • La Grue cendrée
    La Grue cendrée

    Cet oiseau migrateur qui niche dans le Nord-Est de l’Europe, arrive chaque année par milliers pour hiverner sur la Réserve Naturelle de l’étang de Cousseau. Du haut de ses 1m30 environ, la Grue cendrée est, sans contexte, notre plus grand échassier européen. En vol, on la repère à son cri de «trompette », qui lui a d’ailleurs donné son nom. En effet, le nom de la grue est une onomatopée de son cri, et cela dans beaucoup de langues. Les Grues cendrées sont visibles sur la réserve du mois d’octobre au mois de février.

Informations complémentaires

Partager

Séduit ? Partagez cette pépite #oceanesque avec votre communauté !

Disponibilités

Informations à titre indicatif, à vérifier auprès du prestataire hébergeur.

  • Disponible
  • À vérifier
  • Complet / Fermé
Demande d'informations

Tenté ? Contactez le prestataire directement !

Le sentier de la Réserve Naturelle de l’étang de Cousseau