Retour
Basilique
OT Soulac
Distance : 7,9 km
Durée : 01:40
Indic Overlay Map
BASILIQUE - 1
Monastère
Place Georges Clémenceau
Statue de la Liberté
bunker
Boucle

La Soulacaise

Bienvenue sur la commune de Soulac-sur-Mer connue pour sa basilique classée à l’UNESCO et son Village Ancien lui conférant l’appellation de « Ville aux 500 villas ». Ville côtière romaine, port fluvial anglais, sanctuaire religieux, ville étape sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle, Soulac trouve sa physionomie moderne au milieu du 19e siècle. Cette balade pédestre vous fera voyager à travers le temps et à travers l’histoire de Soulac...

Détails de la balade

  • Quittez l'Office de Tourisme et tournez sur votre gauche en direction de l’esplanade Aliénor d’Aquitaine. Vous êtes face au parvis de la basilique Notre-Dame de la Fin des Terres. Témoin important du style roman poitevin, cet édifice tel que nous le voyons aujourd’hui est le fruit d’une histoire mouvementée étroitement liée avec l’histoire de la station. Nous pouvons appréhender son histoire à travers quatre grandes périodes : une construction qui s’étend sur deux siècles, entre le XIe et le XIIe ; une fortification dans le cadre des guerres de religion (en témoigne la tour quadrangulaire d’où résonnent les cloches aujourd’hui) ; une période continue d’ensablement entre le XIVe siècle et la moitié du XVIIIe jusqu’à l’abandon total de l’édifice par les habitants et enfin une dernière période de “résurrection” lorsque la décision de la rendre au culte est prise au milieu du XIXe… 220 000 m3 de sable seront retirés mais la basilique ne sera jamais totalement libérée… Cette basilique est inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1998 dans le cadre des chemins de Saint Jacques de Compostelle et Monument Historique depuis 1891.
  • Empruntez les escaliers situés sur la gauche de l’esplanade pour rejoindre la rue des Bénédictins. Vous surplombez la basilique. Continuez sur cette rue jusqu’au carrefour où vous vous retrouvez face à l’ancien monastère des Bénédictins. Lorsque la basilique émerge des sables, les moines reviennent à Soulac. La petite communauté fait reconstruire un nouveau monastère par l’architecte bordelais A. Blaquière sur un terrain donné par le Comte Lahens. L’édifice remarquable de style romano-byzantin fait aujourd’hui office de centre de vacances.
  • Dirigez-vous sur votre droite et rejoignez le rond-point en contrebas. Traversez les deux passages piétons sur votre gauche pour rejoindre la rue Perrier de Larsan. Continuez sur cette rue jusqu’à la place Georges Clémenceau où vous pourrez admirer sa fontaine monumentale. C’est entre 1857 et 1858 que cette fontaine fut installée à l’une des extrémités des Allées de Tourny à Bordeaux, puis fut vendue dans les années 1960 au prix du kilo de fonte. Elle est dédiée à l’univers marin et est riche en symboles. Sa jumelle, qui se situait à l’autre extrémité des allées se situe aujourd’hui face au parlement de Québec !
  • Une fois sur la place, engagez-vous dans la rue Mal Leclerc, puis tout droit le cours Chanzy et continuez sur le Cours R. Duveau. Lorsque vous arrivez à l’intersection avec la rue du R.P Brottier, face au stop, engagez-vous sur le chemin qui se profile à travers la dune qui vous fait face. Vous apercevez le Signal, bâtiment d’habitation typique de la fin des années 1960 et principal témoin de l’érosion marine.
  • Rejoignez la promenade du front de mer, de l’autre côté de la route (possibilité de descendre sur la plage pour cette portion). Vous allez maintenant marcher en direction du nord de la ville. Au loin dans l’océan, vous pouvez admirer le phare de Cordouan, le “phare des rois et le roi des phares” entouré par les eaux. Vous apercevez également les brise-mers installés le siècle dernier le long de la plage afin de lutter contre l’érosion. Á la fin de cette promenade, une curiosité vous attend : une réplique de la célèbre Statue de la Liberté. Réplique de la plus célèbre se situant à New-York, elle fait face à l’océan et aux dunes de la Côte d’Argent. Tout comme son modèle, elle a été réalisée dans les ateliers de Bartholdi. Cette statue a été commandée par la municipalité en 1980 comme une sorte de clin d’oeil à l’histoire puisque c’est à quelques kilomètres de Soulac que le jeune La Fayette s’est embarqué à bord de "La Victoire" en 1777.
  • Face à cette statue, tournez sur votre gauche. Vous passez devant le mémorial de la forteresse du nord Médoc. Tournez maintenant vers la rue Le Cavernec. Dirigez-vous jusqu’à la place des Arros et longez cette dernière sur votre droite en empruntant une portion du GR8 qui longe à son tour la piste cyclable ainsi que les rails du petit train touristique. Vous vous retrouvez en plein milieu de la forêt peuplée d’une flore typiquement médocaine. Après avoir dépassé la balise le long de la petite voie de chemin de fer qui indique "5,8km", engagez-vous dans le chemin central (trois chemins s’offrent à vous à travers la forêt). En remontant ce chemin, vous arrivez au milieu des bunkers du Mur de l’Atlantique. Le 25 juin 1940, jour d’entrée en vigueur de l’armistice, les troupes allemandes débarquent en Nord-Médoc, c’est le début de l’occupation. Du début 1942 jusqu’à la fin 1943, le Mur de l’Atlantique est édifié, son objectif premier étant de repousser un éventuel débarquement. La forteresse du Nord-Médoc compte environ 350 bunkers (de Soulac au Verdon), certains se trouvent aujourd’hui avalés par le sable ou l’océan, résultat du processus d’érosion marine. C’est en 1944 que la poche historique du Nord-Médoc devient une “poche de résistance allemande”. Le 20 avril 1945, cette dernière sera réduite après 8 mois de siège par les F.F.I (Forces Françaises de l’Intérieur) d’Aquitaine.
  • Redescendez la dune à travers ces bunkers pour rejoindre la place des Arros, reprenez ensuite le GR8 jusqu’au centre-ville. En sortant de la place, prenez à gauche, rue du Prince Noir. Á l’issue de cette rue, continuez en direction du rond-point sur votre droite et suivez l’indication centre-ville, rue Pléneau, puis continuez sur la rue Louis de Foix. Á la prochaine intersection, remontez la rue du Général Désorthes et passez devant l’église réformée. Á la fin de cette rue, descendez la rue Bariquand et prenez ensuite la direction "centre-ville". Vous empruntez alors la rue Galliéni, vous repassez devant la basilique et prenez sur votre droite pour rejoindre la rue de la plage et terminer votre boucle !
Vous allez adorer
  • L'architecture des villas
  • Le contenu du topoguide

Informations complémentaires

Partager

Retrouvez toute l'actualité de Médoc Atlantique sur les réseaux sociaux et soyez visible avec le #oceanesque !

Disponibilités

Informations à titre indicatif, à vérifier auprès du prestataire hébergeur.

  • Disponible
  • À vérifier
  • Complet / Fermé
Demande d'informations

Tenté ? Contactez le prestataire directement !

La Soulacaise